En France « …près de la moitié des miels importés proposés aux consommateurs en vente directe, sont considérés pour différentes raisons, comme étant de nature frauduleuse.
en regard des analyses de qualité réalisées… » constatait amèrement le CETAM (Centre d'Etudes Techniques Apicoles de Moselle - seul laboratoire indépendant français, assurant les analyses polliniques des miels) le 14 septembre 2017.

Le miel est un des produits les plus trafiqués au monde. La fraude apicole est une plaie dangereuse, pernicieuse pour le marché du miel et la réputation du miel auprès des consommateurs.
Les producteurs de miel d’Alsace affichant le label IGP Miel d’Alsace, ont parfaitement conscience de cet état de fait. En affirmant haut et fort que leur miel n’a rien a cacher, ils invitent tous les consommateurs soucieux de l’origine et de la qualité du miel qu’ils consomment à exiger le label IGP Alsace.

La présence du label IGP "Miel d’Alsace" sur un pot est la garantie :

parallax background


Comprendre les logos

IGP "Miel d’Alsace" est une appellation protégée depuis 2005 par une IGP (Indication Géographique Protégée).

L’Indication Géographique Protégée (IGP) désigne un produit, dont la qualité ou la réputation ou une autre propriété est influencée par son origine géographique.

L’Indication Géographique Protégée, c’est la garantie d’un lien entre un produit et son territoire d’origine :
- Les produits sont issus d’une zone géographique déterminée.
- La production et/ou la transformation et/ou l’élaboration du produit a lieu dans l’aire géographique.
- Le produit fait l’objet d’un savoir-faire local et d’une réputation.

Les conditions de fabrication sont définies dans un cahier des charges contrôlé par un organisme indépendant.
La marque "Savourez l’Alsace - Produit du terroir" a été créée en 2015 et est portée par Alsace Qualité

Il garantit :

- L’origine alsacienne de la matière première.

- La transformation réalisée en Alsace.

- Le contrôle de l’origine et de la traçabilité réalisé par un organisme indépendant.

Les miels d'Alsace IGP

Qui sommes-nous ?

Nous sommes 12 producteurs « Miel d’Alsace » certifié

Questions de miels


Pourquoi mon miel cristallise ?

Un miel cristallisera plus ou moins vite selon sa variété et son âge. C'est la vie naturelle d'un miel.

Comment bien conserver mon miel ?

Le miel doit être conservé à température ambiante et constante entre 15 et 20°C. Le miel ne supporte pas les chocs thermiques. Il n'est donc pas recommandé d'entreposer son miel au réfrigérateur: sa cristallisation pourrait être plus rapide. Mais ne prenez pas peur car un miel pourrit rarement, car il est très pauvre en eau et ne permet pas aux champignons de se développer.

Puis-je réchauffer mon miel ?

Il est conseillé de ne pas chauffer son miel à plus de 38°C, température de la ruche pour qu'il ne perde pas ses vertus. Vous pouvez ramollir votre miel qui a durci au bain mari, en respectant cette limite de température.

Pourquoi les miels ont-ils des textures différentes ?

Il n'existe pas un miel liquide ou un miel dur. Tous les miels au départ sont liquides. Dans la ruche il fait une température environnant les 40°c, ce qui maintient le miel à cet état. Après l'extraction et la mise en pot, chaque miel en fonction de la proportion glucose/fructose, va plus ou moins vite s'épaissir, ce qui est un phénomène entièrement naturel, on dit qu'il cristallise. On peut aussi casser les cristaux du miel mécaniquement pour rendre sa texture crémeuse.
Qu'est ce qu'un miel mono-floral ?

Un miel monofloral est constitué à 45% par une seule et même variété de fleur ou d’arbre et garantit une unité de goût.

Pourquoi y-a-t-il des miels d'arbres si ils n'ont pas de fleurs ?

Certains arbres comme les sapins, chênes… ne donnent pas de fleurs, l’abeille ne peut donc pas butiner le nectar. L’abeille butine alors le miellat qui est une substance épaisse et visqueuse excrétée par des insectes (pucerons, cochenilles...)

J'ai deux miels de la même variété qui n'ont pas le même goût, comment cela se fait-il ?

Le miel est un produit totalement naturel, qui ne peut pas être modifié. Selon les différentes récoltes, l'endroit où il a été récolté, les conditions météorologique, sont goût peut changer.

Le miel est-il vraiment moins calorique que le sucre ?

Le miel est 25% moins calorique que le sucre (100g sucre = 400 kcal, 100g miel = 300 kcal), et son pouvoir sucrant est 1,3 fois plus élevé que celui du saccharose.

parallax background

Contactez-nous